Il n’est pas ici question de nier l’utilité des banques et des assurances dans le développement économique. Mais dans le cadre de leurs relations avec les banques et les assurances, les particuliers comme les entreprises sont régulièrement mis en difficultés, notamment de par leur incompréhension des termes comptables ou juridiques employés dans les documents qu’ils ont signés, mais aussi par leur méconnaissance des dispositifs juridiques d’ordre public destinés à les protéger eu égard justement à ce déséquilibre.

Au vu de la conjoncture actuelle, de nombreux litiges surviennent. Les clients des banques et des assurances sont alors tentés de se défendre eux-mêmes lorsqu’ils se trouvent dans une situation délicate. En effet, ils pensent à tort que leur situation est irrémédiablement compromise. Pourtant, vu les montants en jeux, souvent élevés, et les très importantes obligations de forme et de fond des banques et des assurances, le recours à un avocat s’avère indispensable pour rééquilibrer la relation et renouer un dialogue ou assumer efficacement le conflit.

Le savoir faire des Avocats Associés

– Mise en cause du devoir d’information, de conseil et de mise en garde des banquiers ;

– Défense à engagement de caution disproportionnée ou irrégulière ;

– Procédures relatives à l’octroi de crédits abusifs ou à l’engagement de responsabilité pour soutien abusif ;

– Rupture abusive ou irrégulière de concours bancaires mettant en danger la trésorerie et l’équilibre financier des entreprises